L’ART À L’AÉROPORT

Chaque jour, l'aéroport de Saint John accueille des visiteurs du monde entier. C’est donc un privilège et une responsabilité de faire une bonne première impression de Saint John et de la région. Nous sommes fiers de proposer la série « L'art à l'aéroport » qui met en valeur la crème de la communauté.

Les œuvres d’artistes locaux réputés sont exposées pour rendre l’atmosphère encore plus accueillante pour nos passagers. Exposées au rez-de-chaussée de l’aérogare, les œuvres comprennent des tableaux, des vitrines de bijoux, de la céramique et des techniques mixtes ainsi qu’un mur d’accueil de photographies locales. On effectue régulièrement une rotation des œuvres exposées pour permettre aux passagers et aux visiteurs d’en découvrir de nouvelles.

Nous offrons aussi de l’espace d’exposition à des organismes à but non lucratif, des groupes communautaires et des établissements d’enseignement.

Exposition en cours Vitrines de la galerie Mur d’accueil Collection permanente de l’aéroport de Saint John Archives

Exposition en cours Exposition en cours depuis septembre 2019

Suzanne Hill

À l’automne 2016, j’ai eu le privilège d’assister à quelques journées de travail et de répétition « ordinaires » du Ballet atlantique. J’ai regardé, photographié, dessiné et scruté le processus de travail des danseurs de ballet et le développement de la performance à partir de zéro. Ce que j’ai aimé le plus, c’est d’avoir eu l’occasion de regarder chaque danseur – ce qu’il ou elle portait, la façon dont chacun était préparé pour la « classe », ainsi que les formes, les exercices et les mouvements associés à l’étirement et au réchauffement du corps – les outils que la discipline exige (anticipe?) pour exécuter ou communiquer ce qui est demandé à chaque danseur. C’était dur comme travail… et il faisait FROID dans la salle de répétition, mais de façon graduelle, les danseurs ont enlevé leurs leggings, leur veste matelassée et leurs couches de chaleur. Des corps impressionnants se sont révélés à moi pendant la période de répétition, d’expérimentation et de peaufinage jusqu’à ce que les mouvements soient « parfaits ».

Ma résidence m’a permis de me sensibiliser davantage à la pratique - au travail qui est investi dans le développement et le maintien du moyen d’expression d’un danseur. Chaque corps doit être en mesure de faire tout ce qui est nécessaire pour exécuter, interpréter et communiquer son art, que ce soit un mouvement solo ou en groupe. Et puis, en guise de comparaison, pour créer des images d’explorations liées au développement, à l’exécution et à la présentation d’une série qui illustre ce travail exhaustif devant avoir lieu « avant la performance » et « avant la création de l’œuvre d’art visuel ».

Vous voyez ici quatre regroupements en couches affichées au mur illustrant des danseurs debout, en mouvement et en répétition grandeur réelle, tous dessinés sur du papier d’emballage, du papier mylar et de l’acétate.

Vitrines de la galerie Exposition en cours depuis septembre 2019

Emily McCumber

Cette grande écharpe ou ce grand châle était tout d’abord une fibre non teinte, non filée. Je choisis les couleurs que je veux pour le produit fini, puis je teins les fibres en conséquence en utilisant des colorants peu acides. La fibre est ensuite filée en un fil à deux brins. Une fois le fil lavé et séché, je suis en mesure de faire une chaîne, de la monter sur mon métier à tisser pour produire ce beau tissu que vous voyez devant vous. Ce processus est un travail d’amour qui donne lieu à des articles uniques en leur genre.

Timothy « Bjorn » Jones

Gylfaginning (Edda en prose – 13e siècle) attribue la création des premiers humains Askr et Embla (Frêne et Orme) aux trois frères, Odin, Vili et Vé.

Odin leur a insufflé la vie, Vili leur a donné la conscience et la compréhension, tandis que Vé leur a attribué leurs apparences physiques.

Ces sculptures sont ma représentation de Vili et Vé. En raison de mon intérêt pour l’histoire de la création nordique, je voulais avant tout rendre hommage aux trois frères : les premiers sculpteurs qui ont modelé la forme humaine à partir de bois. Je crois que ce sont ces trois éléments, soit le souffle de vie, notre forme matérielle et notre conscience, qui nous définissent comme humains.

Chaque pièce est sculptée de façon traditionnelle sans l’aide d’outils électriques et sablée à la main.

I-Chen Jenkins

Diplômée avec mention en design textile du Collège d'artisanat et de design du Nouveau Brunswick en 1994, I-Chun a commencé sa carrière dans l’art de la fibre en tissant des écharpes et des châles avec du fil qu’elle teignait selon la technique traditionnelle japonaise connue sous le nom d’IKAT.
En 1998, I-Chun a décidé de concentrer toute son énergie créative sur sa famille.
En 2013, elle a installé un atelier à la maison et a commencé le processus de retour au tissage et à la création textile. I-Chun n’a jamais voulu suivre la tradition ni copier quelque pièce que ce soit, raison pour laquelle elle s’est penchée sur le travail avec des matières tissées non traditionnelles.
Sa passion pour les revues, la nature et la protection de l’environnement l’a menée vers une décision logique pour un artiste. Elle a décidé de réutiliser ses revues en utilisant les pages de sa matière source pour le tissage et le travail d’art. Les pages sont méticuleusement coupées, tranchées, tissées, crochetées ou pliées ensemble pour créer un travail artistique unique – une œuvre d’art exceptionnelle.

 

Don Pell

En 1975, Don Pell a obtenu son diplôme avec spécialisation en verre et en métal de l’École de design du Sheridan College. Il a ensuite fait un apprentissage auprès du célèbre sculpteur de métal John McEwan. Don a aussi eu la chance de travailler avec de nombreux artistes de renommée internationale dans les deux matières. Il a enseigné des ateliers de design et de sculpture dans de nombreux établissements postsecondaires au Canada et aux États-Unis.
Il y a plusieurs années, Don a eu le privilège de créer une exposition de sculptures au Jardin Kingsbrae à Saint Andrews. Plusieurs de ces sculptures sont devenues le noyau de l’exposition permanente du jardin de la sculpture.
Son travail de sculpture se retrouve dans des collections publiques et privées en Amérique du Nord, en Europe, en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud.

Mur d’accueil Exposition en cours depuis septembre 2016

croppedimage160160 brian comeau
Brian Comeau www.duckcovephotography.ca

Brian vit au bord de la baie de Fundy à Saint John avec sa femme et ses trois enfants. Il puise son inspiration dans la beauté naturelle des Maritimes, riches en paysages pittoresques, en lignes côtières majestueuses et lacs et rivières qui rivalisent de beauté. La baie de Fundy, aux marées les plus élevées du monde et aux côtes rocheuses admirablement sculptées, fait partie des destinations préférées de Brian. 

croppedimage160160 rob roy
Rob Roy

Photographe bien connu du Nouveau-Brunswick, Rob Roy habite et oeuvre dans le secteur historique Trinity Royal de Saint John. Quoiqu’il ait travaillé en photographie commerciale, il est surtout connu pour ses projets artistiques, qui trouvent une expression évidente dans son livre Saint John (publié en 2004 et réédité en 2013). Cet ouvrage très apprécié réunit des scènes du quotidien de Saint John que les visiteurs aussi bien que les résidents veulent posséder et conserver. 

Collection permanente de l’aéroport de Saint John

Fred Harrison

Fred affirme : « J’aime peindre en grand. » Natif de London, en Ontario, Fred est venu au Nouveau-Brunswick pour participer à la célébration de l’art mural à Sussex. Pendant qu’il y travaillait, il a été captivé par la beauté de cette province où il se sent chez lui dans une petite maison dans la nature de Goshen. 

Bien qu’il ait exécuté beaucoup d’œuvres d’art civique, Fred a de ses peintures qui ornent les murs de nombreuses maisons du Nouveau-Brunswick et d’ailleurs.

michael mcquay
Michael McQuay

Natif de Waterloo, en Ontario, Michael a travaillé en photographie commerciale à Toronto pendant de nombreuses années. Il y a seize ans, la nature ouverte et brillante de la vallée du fleuve Saint-Jean l’a littéralement séduit. C’est alors qu’il a délaissé la vie urbaine au profit de la vie rurale. Artiste autodidacte depuis 2001, lui et sa partenaire Cyndi Brittain ont conçu et produit des œuvres originales à partir de leur studio de Queenstown.

Avant que vous partiez

Tout pour veiller à avoir en main les listes des conseils et des renseignements sur l’aéroport.

Télecharger notre appli avant votre prochain voyage.

App Store Google Play
AirCanada
AirCanadaVacations
SunWing
SignatureVacations
DSJ
GNB
PORTER
Connections Bistro2
HotSpotLogo 2
YSJ Stacked no tag Resized
EDGSJ Logo CMYK 002 This one now6
FLAIR3